Vous êtes ici : Accueil > Ressources pédagogiques et éducatives > Autour de la Voile > Mécénat Chirurgie Cardiaque >

Comment organiser une course solidaire

Le Lycée français de Zurich a organisé une course solidaire impliquant l’ensemble des élèves du primaire à la terminale. L’enseignant organisateur, Geoffroy Rousseau, partage avec nous son expérience dans ce guide pratique

Au sommaire :

  • présentation du projet,
  • organiser la course,
  • comment recevoir les dons,
  • faire partager l’évènement.

 

C’est quoi une course de solidarité ?

Il s’agit de demander aux élèves de l’école, mais pas uniquement : aux parents, aux professeurs, à l’infirmière, au cuisinier… bref à tous ceux qui fréquentent notre établissement de près ou de loin, de participer à une course à pied. Évidemment, ce n’est pas obligatoire, cela doit rester avant tout un plaisir.

Mais pourquoi de solidarité ?

C’est une course solidaire car on ne participe pas que pour le plaisir, derrière chaque coureur, il y a un mécène. Celui-ci s’engage à donner une certaine somme d’argent à chaque fois qu’un participant réalise un tour de course.

De l’argent, mais pour quoi faire ?

Et bien cet argent va permettre à un enfant de pouvoir être opéré par les médecins de l’association mécénat chirurgie cardiaque. Comme notre école est grande nous espérons pouvoir récolter assez d’argent pour pouvoir sauver un enfant. Mais chaque don est important ! Grâce à cette opération un enfant peut retrouver une vie tout à fait normale auprès de sa famille.

Mais on est obligé de courir ?

Non évidemment, tu peux proposer bien d’autres activités. Mais tu en sauras plus en allant regarder la vidéo suivante.

Présenter le projet

Pour nous, il était très important de comprendre exactement qui est l’association et comment concrètement l’argent allait être utilisé. Pour cela, nous avons organisé un petit fil rouge tout au long de l’année dans le cadre de l’enseignement moral et civique (EMC). Nous n’en parlions pas chaque semaine, mais au moins une fois par mois.

À la rencontre de l’association !

Grâce aux ressources mises à disposition, nous avons appris à connaître le parcours de chacun de ses enfants. Nous avons particulièrement suivi celui de la petite Ardacha : l’accueil par une famille française, la prise en charge, la convalescence et le retour dans sa famille.

 

Mécène : personne qui soutient et aide financièrement des écrivains, des artistes, des scientifiques, un club sportif. D’après l’encyclopédie Vikidia

Un fil rouge sur toute l’année

Evidemment, nous n’avons pas parlé de la course et de l’association tous les jours. Mais nous avons mené régulièrement des projets tout au long de l’année. L’un des ambassadeurs de Mécénat Chirurgie cardiaque est un skipper : Tanguy de Lamotte. Celui-ci a participé à la fameuse cours du Vendée Globe 2016-2017. Tout a été fait pour que nous puissions suivre ses aventures de près. Nous avons reçu une maquette de son bateau, nous avons eu accès à un site permet de suivre son aventure heure par heure. Nous en avons donc profité pour parler science et technique, météorologie, géographie et histoire. Tanguy est un ambassadeur très disponible, il nous adonné des nouvelles régulièrement.

Tu pourras découvrir les aventures de ce skipper fantastique en accédant à la vidéo suivante.

Organiser la course

Trouver le bon parcours.

Il va falloir vous creuser les méninges pour trouver la boucle idéale. En effet, il faut prévoir un parcours pas trop long et qui permet au public de se placer tout au long du chemin pour encourager les coureurs. Nous avons tracé une boucle d’environ 600m.
Il faut évidemment prévoir un chemin loin de toute circulation pour assurer la sécurité des participants.
Notre école est heureusement placée près d’une forêt. Nous avons tracé un parcours qui emprunte un chemin le long d’un champ et à travers bois.

 

Trouver le bon moment

Une course ça se prépare, alors il faut laisser le temps à chaque classe de s’entraîner au moins une période c’est à dire 6 semaines. De plus, mieux vaut l’organiser à une période où la météo est plus souvent clémente. Mieux vaut choisir le printemps que l’hiver ! Notre école a choisi d’organiser la course au moins de juin.

Organiser le passage de toutes les classes

Dans notre école, rien qu’en primaire, nous avons 13 classes. Évidemment surune boucle de 600m, c’est un peu compliqué d’y mettre autant d’élèves. Alors, il faut organiser un roulement pour qu’ à chaque fois, seules deux ou trois classes fassent la course.

Nous, nous avons choisi de faire passer les classes par niveau : les CP avec les CP, les CE1 avec les CE1… bref, vous avez compris.
Pensez donc à donner à chaque classe un point de rendez-vous et une heure précise de départ.

 

Le jour de la course

Le mieux c’est qu’une classe soit désignée pour veiller à la bonne organisation de la course. Cette classe devra :
S’assurer que les classes soient bien à l’heure.
Baliser le parcours de la course.
Indiquer grâce à un trait de marqueur sur la main le nombre de tour effectués par chaque enfant.
Organiser un endroit où sera servi le ravitaillement et le goûter d’après course.

 

Recevoir les dons

Avant la course

Il faut bien expliquer le fonctionnement des sponsors. Des élèves passent dans toutes les classes et donnent les consignes suivantes :
Chaque élève doit d’abord estimer la distance en tours qu’il va parcourir. Il peut faire cela à l’entrainement, car le dernier aura lieu sur la boucle.
Ensuite, chaque élève devra trouver des sponsors, c’est à dire des mécènes, une personne qui va accepter de verser une certaine somme d’argent par tour réalisé. C’est donc très important de connaître le nombre de tour que l’on va faire.
Les sponsors peuvent être très différents : des personnes de la famille, des amis, des inconnus pourquoi pas.

Une feuille de dons est distribuée à chaque élève. Cette feuille doit être remplie avant la course et rendue à l’enseignant.

 

Après la course

Les feuilles de chaque élève sont certifiées par l’enseignant. C’est à dire que le maître ou la maitresse indique officiellement avec un tampon de l’école et sa signature le nombre réel de tours effectués par l’élève.
Ensuite, l’élève apporte la feuille certifiée pour la présenter aux sponsors et récolte les dons qu’il a ainsi remporté. Il faut évidemment bien remercier chaque mécène.
Une fois les dons rassemblés, il faut compter la somme obtenue par la classe. Toute les classes en font autant. L’argent est ensuite apporté dans le bureau du Directeur pour être placé dans le coffre-fort de l’école.

 

Faire partager cet événemenent

Faire partager l’événement cela signifie parler de l’événement autour de soi. Évidemment, lors du mois de l’événement, il faut vraiment faire beaucoup de bruit afin que les mécènes soient nombreux et surtout qu’ils participent au-delà du don, qu’ils s’investissent vraiment dans la course.

Appel aux participants

Le Directeur de notre école a écrit à tous les parents d’élèves afin de les inviter à prendre leur basket et venir courir pour encourager les enfants et pourquoi pas à trouver eux aussi des mécènes.

 

La remise officielle des dons

Il est très important d’organiser une remise d’un chèque symbolique. Faire une photo avec les élèves autour d’un chèque géant (grand carton rectangulaire fera l’affaire) sur lequel le montant récolté ainsi que le nom de l’école est clairement inscrit. Nous comprenons ainsi que nos efforts ont été récompensés.
Si on parvient à récolter la somme permettant de sauver un enfant, l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque pourra même dépêcher un représentant ou une famille d’accueil avec un enfant opéré pour la remise officielle.

 

La lettre de remerciement du Directeur

Comme tout le monde ne peut assister à la cérémonie surtout si elle a lieu tardivement (la nôtre a lieu en septembre alors que la course était au printemps), le Directeur de l’école écrit un message à tous les parents afin de remercier tous ceux qui ont pris part à cette course et surtout annoncer que l’objectif que nous nous étions fixés a été atteint.

 

La réalisation d’un film de la course

Notre classe a la chance d’être bien équipée en appareils numériques, cela nous a permis de réaliser un film de la course de solidarité.

 

Toutes ces actions sont très importantes car elles permettent à chacun de comprendre le sens de l’organisation d’un événement tel que la course de solidarité.


Matière(s) abordée(s) :
Initiatives