Vous êtes ici : Accueil > Ressources pédagogiques et éducatives > Autour de la Voile > Collège, Lycée > Sea Fever Poème anglais

Sea Fever Poème anglais

Collège, Lycée

Interprété par Sam Davies, ce poème de John Masefield, est un magnifique hymne à l’océan.
Un appel de la mer pour tout navigateur resté trop longtemps à terre.

 

Fichier pdf  du poème anglais Sea fever

Étude pédagogique

Sea-Fever
By John Masefield

I must down to the seas again, to the lonely sea and the sky,
And all I ask is a tall ship and a star to steer her by,
And the wheel’s kick and the wind’s song and the white sail’s shaking,
And a grey mist on the sea’s face, and a grey dawn breaking.

I must down to the seas again, for the call of the running tide
Is a wild call and a clear call that may not be denied;
And all I ask is a windy day with the white clouds flying,
And the flung spray and the blown spume, and the sea-gulls crying.

I must down to the seas again, to the vagrant gypsy life,
To the gull’s way and the whale’s way where the wind’s like a whetted knife;
And all I ask is a merry yarn from a laughing fellow-rover,
And quiet sleep and a sweet dream when the long trick’s over.

 

L’obsession de la mer

Je dois reprendre les mers, retourner vers la mer solitaire et le ciel,
Et tout ce que je demande c’est un grand navire et une étoile pour le diriger,
Et le choc du gouvernail et la chanson du vent et la secousse de la voile blanche,
Et une brume grise sur le visage de la mer et une aube grise qui point.

Je dois reprendre les mers, car l’appel de la marée montante
Est un appel sauvage et un vibrant appel qu’on ne peut ignorer ;
Et tout ce que je demande, c’est un jour de vent plein de nuages blancs qui filent,
L’éclaboussure des embruns et l’écume soufflée, et la plainte des mouettes.

Je dois reprendre les mers et la vie vagabonde et bohème,
Le chemin des mouettes et la voie des baleines où le vent est comme un couteau aiguisé ;
Et tout ce que je demande, c’est une joyeuse histoire racontée par un compagnon hilare,
Et un sommeil tranquille et de doux rêves quand le long quart s’achève.


Matière(s) abordée(s) :